Transports

Le quartier de PSE est à proximité de l’ancienne décharge et à une trentaine de minutes du centre-ville en rickshaw (petit véhicule motorisé équipé d’une carrosserie sans portes avec pare-brise) ou Tuk-Tuk (mobylette qui tire une charrette). Il y a des taxis dans le centre de Phnom Penh et à Siem Reap. PSE interdit le recours aux mototaxis (conduite dangereuse, pas de casque pour le passager).

Il existe des applications téléphone (Passapp et Exnet) pour commander un taxi, un rickshaw ou un tuk-tuk. Vous n’avez pas besoin de négocier et les prix sont très bas.

Les conditions de circulation sont particulièrement dangereuses au Cambodge, avec très fréquemment des conséquences dramatiques. PSE déconseille donc fortement la conduite de moto, et plus généralement de véhicules, durant votre séjour au Cambodge et décline toute responsabilité en cas d’accident. De plus, il faut savoir que certaines assurances voyage refuseront toute prise en charge dans le cas d’accidents en véhicules deux roues (voire de véhicules à moteur). En outre, lorsqu’on conduit un véhicule motorisé au Cambodge, il convient de demander un permis local au Ministère des Transports et il est obligatoire de contracter une assurance locale (avec responsabilité civile) en cas d’accident pour couvrir les dommages matériels et les personnes impliquées dans l’accident. Le port d’un casque, aux normes européennes, est obligatoire. C’est aussi une manière de montrer l’exemple aux enfants !

PSE déconseille aussi fortement les longs déplacements la nuit, même en bus.

Le niveau de sécurité dans les rues de Phnom-Penh laisse parfois à désirer. Des agressions, vols à l’arraché et arnaques aux touristes sont régulièrement signalés dans la capitale. La plupart des vols à l’arraché concernent les sacs à main et besaces en bandoulière. Il est donc fortement déconseillé de laisser apparents vos sacs lors des déplacements. Ces vols peuvent s’accompagner d’agressions physiques ou provoquer des chutes susceptibles d’occasionner des blessures graves.

Dans la mesure du possible, ne vous promenez jamais seuls mais au moins à deux. Signalez vos déplacements aux autres volontaires. Après 22H, ne vous déplacez pas à pied et préférez un taxi fermé au rickshaw.

 Ces points d’information servent uniquement de mise en garde. Pas d’inquiétude, la vie à Phnom Penh est très agréable !!!